Edito / présentation

Edito / présentation

25ème Durbuy Rock Festival : une édition anniversaire !

Qui l’eut cru ? Qui l’eut cru qu’on serait encore là après 25 ans ? Qui l’eut cru quand, en 1997, le jeune animateur-directeur du Centre culturel de Durbuy lança l’idée d’un festival musical pour les jeunes, par les jeunes (le Club des jeunes de Barvaux et Bomal puis l’asbl « Hard’Aisne Rock ») ?

Grâce au coup de pouce d’un certain Carlo Di Antonio (Dour Festival) en 1999 et 2000, on savait déjà que le DRF serait désormais spécialisé en metal/hardcore… puis on est passé à 2 scènes, puis 2 jours, on a grandi, lentement mais sûrement, jusqu’au point de devenir pour certains le secret le mieux gardé des festivals « hard » européens à taille humaine et incontestablement le n°1 en Fédération Wallonie-Bruxelles…

Depuis, on a vu des supers groupes qui n’étaient pas encore inabordables, Gojira, Epica (2X), AFI, Powerwolf… Du néo-metal à la Française (Watcha, Pleymo, Mass Hysteria 4X), on est passé au metal tout court et au folk metal avec notamment Paradise Lost, Cradle of Filth, Arch Enemy, Korpiklaani 3X, Alestorm 3X, Eluveitie 4X.

Et si l’affiche de cette année du 25e anniversaire est un peu moins porteuse de gros noms, on a quand même quelques vieux habitués qui ont fait leurs preuves: Caliban, Skindred, Do Or Die, Ensiferum, une bonne dose de metalcore et de fusion le vendredi et du death/black/folk le samedi avec des groupes très expérimentés comme Dark Tranquillity et Asphyx qui ne sont pourtant jamais venus… et une belle première pour clôturer, avec Skáld, le chant des Vikings, qui viennent pour la première fois en Belgique.

Alors, pas de tralala pour cette 25e édition, mais un petit cadeau quand même, celui de garder les mêmes prix par rapport aux années précédentes… On reste aussi à 2,66€ la Maes ou le Jäger et on vous propose une affiche de qualité composée de valeurs sûres et de belles découvertes, notamment les groupes belges francophones du début qui ont gagné leur place grâce à nos tremplins, ils méritent que vous arriviez tôt !

Un édito sans parler crise, covid, test, masque, inondation, élections présidentielles ou guerre en Ukraine, ce n’est pas si mal, non ?

Alors, bon amusement et bon anniversaire, car le DRF, c’est vous !

PS : Notez déjà les dates de la prochaine édition, pendant le nouveau congé de printemps, les 12 et 13 mai 2023.

Programme complet et dernières infos sur www.durbuyrock.be ou www.facebook.com/durbuyrock